Tourisme

Quelle est la situation des prix immobiliers à Marrakech et au Maroc en 2017 ?

Marrakech

Selon les opinions des professionnels du secteur de l’immobilier à Marrakech ou ailleurs au Maroc, 2017 sera certainement la dernière année des complications dans le secteur. Ils prévoient que d’ici la fin de l’année, les transactions feront leur grand retour, ainsi que les prix de l’immobilier sur l’ensemble du territoire marocain. En 2016, on a observé que les prix ont baissé sur l’ensemble du territoire sauf dans les villes de Tanger et de Marrakech. Marrakech  voir aussi https://charm-chic.yolasite.com/ayant été dynamisée par le fait de la COP22 tenue en novembre 2016. En gros, en faisant une comparaison entre le mois de janvier 2016 et celui de janvier 2017, la baisse des prix est bien marquée. La baisse se chiffre à environ 5,2% sur le prix moyen du mètre carré, surtout en ce qui concerne les appartements partout au Maroc. La tendance montre que les prix pourraient continuer à baisser au fil du temps, principalement au premier semestre 2017.

La tendance dans les villes marocaines

Exceptions faites encore des villes de Tanger et Marrakech, encore grâce à leur croissance qui est stable depuis plusieurs mois. Janvier 2017 a marqué une certaine stabilité et même une bonne croissance avec des légères remontées dans certaines villes. De plus, les beaux mois du secteur immobilier restent encore à venir puisque janvier et février n’ont jamais été de bons mois, donc les chiffres pourraient surprendre positivement. Les beaux mois dans le secteur sont en cours, il s’agit de mars, avril et mai. Ce sont des mois favorables aux visites et aux achats/ventes dans le secteur. Espérons donc que cette tendance de 2017 continuera et sera le début de la croissance exponentielle tant attendue dans le secteur.

Dans la ville de Casablanca, les prix sont restés assez stables depuis le début de l’année 2017 avec une croissance globale de 0,27% en comparaison au mois précédent. Cette hausse est inférieure à ce qui a été observé dans la ville de Marrakech par exemple. Si on fait une comparaison à plus grande échelle, par rapport au mois de janvier 2016, on se rend compte qu’il y a une baisse de 6% sur le prix du mètre carré des appartements à Casablanca. Le mètre carré à Casablanca s’élève donc désormais à 16 364 dirhams, alors qu’il était à 17 348 dirhams en début d’année 2016. Les quartiers à forte demande de Casablanca affichent une certaine stabilité, c’est le cas du Maârif par exemple qui affiche seulement 1% de croissance en un an. D’autres quartiers comme Sidi Moumen ou même Ain diab ont subi des baisses de prix s’élevant respectivement à -10,68% et -5%.

The Marrakech Villa Company une location de villa de charme à Marrakech !

marrakech villa

Marrakech est une ville hors du commun qui attire depuis une dizaine d’années des millions de visiteurs à la recherche d’un petit coin de dépaysement à l’ombre des palmiers. La location de villa à Marrakech connait une forte augmentation depuis quelques années avec une arrivée massive sur le marché de locations de villas à quelques minutes du centre de la ville ocre. L’offre s’est étoffée et les voyageurs sont des plus en plus exigeants en matière de location pour séjourner dans un cadre d’exception !

The Marrakech Villa Company est une villa de charme à louer dans les environs de Marrakech. Elle est située à quelques minutes seulement des remparts de la médina et de la nouvelle ville. Cette villa est implantée dans un parc joliment arboré et entretenu de plus d’un hectare. Les propriétaires des lieux ont fait le choix d’un endroit privilégié avec quelques chambres seulement pour que vous puissiez avoir un environnement exceptionnel pour vos vacances à Marrakech en famille ou entre amis.

The Marrakech Villa Company est composée de 4 suites de plus de 35m2 chacune. Chaque suite dispose de sa propre salle de bain avec vue sur le jardin directement de votre baignoire, d’un espace privilégié pour se détendre et d’un espace nuit haut de gamme avec télévision par câble et plusieurs lignes téléphoniques pour gérer vos affaires partout dans le monde.

Vous ne serez pas déçu de votre location de villa à Marrakech en réservant votre séjour à la villa The Marrakech Villa Company. En plus de suites haut de gamme, le personnel de la maison sera à votre écoute pour vous faire passer un séjour à la hauteur de vos exigences. Vous pourrez profiter de nombreux services sur-mesure 24h/24 comme la restauration, la conciergerie et un chauffeur avec véhicule. Les propriétaires des lieux mettent également à la disposition de leurs clients un accès au Spa de luxe de la villa composé d’un bain turc, d’un bain romain, d’une salle de massage, d’un salon de coiffure, d’un sauna et de tout l’équipement de fitness et de musculation pour faire votre sport ainsi que la possibilité de faire appel à un coach privé lors de votre séjour !

Profitez du luxe à l’état pur en optant pour la location de villa à Marrakech !

Camper en Australie, ce qu’il faut savoir sur les aires de camping

L’Australie est connue pour ses magnifiques plages, ses lieux insolites, ses parcs nationaux, répartis sur un territoire de plus 7,5 millions de km2. Le meilleur moyen de découvrir les merveilles de ce pays, c’est à travers le camping. En effet, l’Australie dispose de plusieurs aires de camping dont certains sont gratuits et d’autres, comme les parcs nationaux, sont payants. Voici ce qu’il faut savoir concernant ces deux types d’aires de camping australiennes.

Séjour en Australie, les aires de camping gratuites

Sur tout le territoire australien, des aires de repos gratuites sont à la disposition de tout le monde. On y trouve régulièrement en bord de route. Ces lieux sont faits pour que l’on puisse y passer la nuit en toute légalité. En revanche, le temps qu’on peut passer sur ces aires de repos est limité. Il dure entre 24 et 48 h selon l’endroit. Ce délai ainsi que d’autres informations sont affichés sur des panneaux situés à l’entrée de ces aires. Pour des soucis de sécurité, des contrôles peuvent avoir lieu. Comme un relevé de plaques d’immatriculation, ou la vérification des papiers du véhicule. Toutefois, ces contrôles ne sont pas systématiques. Plus d’informations vis-à-vis d’un futur séjour en Australie sont disponibles sur australie.marcovasco.fr.

 Il est aussi à noter que sur les aires de repos gratuites on ne trouve pas les mêmes services que sur les aires de camping payantes. Parfois, on y trouve des toilettes et de l’eau potable, mais pour la plupart, ces équipements ne sont pas fournis, notamment pour ceux qui se trouvent loin de la ville. Concernant les douches, on n’en trouve quasiment pas. La bonne nouvelle c’est que des toilettes publiques sont accessibles dans toutes les villes, même dans les plus petites.

Les parcs nationaux, des endroits parfaits pour camper en Australie

En Australie, il est également possible de camper dans les parcs nationaux. Certains proposent même des prix très intéressants. En fonction du parc, le prix pour y passer nuit, revient en moyenne entre 4 $ et 4,50 $ par personne. Le paiement se fait par carte bancaire, par téléphone ou sur des bornes prévues à cet effet. Il est vivement conseillé d’effectuer le paiement au préalable, si l’on veut camper dans les parcs nationaux. Car contrairement aux aires de repos gratuites, les contrôles y sont systématiques.

Pour aider les campeurs à localiser les aires de camping (gratuite ou dans les parcs nationaux), un guide routier, très bien réalisé, est disponible sur tout le territoire australien. Chaque lieu de camping y est répertorié, avec une liste des services que l’on y trouve (eau potable, électricités, toilettes, etc.).

 

Les priorités du Riad à Marrakech revues dans la nouvelle vision 2020

riad alili

La vision 2020 en ce qui concerne le tourisme au Maroc est à mi-parcours dans le processus de mise en œuvre. Pourtant, cette vision devrait connaitre des changements stratégiques. Les professionnels du secteur touristique au Maroc se sont réunis durant ce mois de juillet 2015 et ils ont discuté ensemble des thématiques concernant leur profession, en toute transparence. Leur volonté est de donner une nouvelle orientation aux objectifs fixés à moyen terme et de déterminer les axes les mieux exploitables et les mieux utilisables. Les axes premiers évalués lors du forum de la Confédération nationale du tourisme étaient la gouvernance, la promotion et le secteur aérien. Les responsables des Riad Alili à Marrakech et les différents acteurs du tourisme au Maroc ont pu de cette manière, mettre en place un espace de réflexion commun afin de fixer les priorités de l’ensemble des acteurs du secteur et de les dynamiser autour de projets et d’idées innovantes.

Selon Abdellatif Kabbaj, président de la Confédération nationale du tourisme, il est important de pouvoir sortir de la crise tout en s’attelant à atteindre les objectifs fixés pour les prochaines années. Malgré les difficultés et les contraintes du secteur, il est important de garder les convictions et la détermination nécessaires à l’atteinte des objectifs. L’une des priorités est de stimuler encore plus les investissements. Selon les professionnels du Riad à Marrakech et des autres maillons de la chaine touristique marocaine, il est important de mettre en place des organismes et des méthodes de financement innovantes dédiées au secteur. Ces organismes devraient être accessibles aux investisseurs nationaux comme aux investisseurs étrangers, signifiant qu’ils bénéficieraient tous des mêmes conditions, peu importe l’origine, dans le cadre de projets évalués, notamment sur le plan de la rentabilité.

Les opérateurs et les acteurs du secteur ont également proposé un nouveau business model pour les stations balnéaires, ainsi que pour la réanimation du Fonds de commerce touristique consacré aux villes impériales et aux oasis. Le secteur privé devrait être mieux représenté auprès des organes de pilotage nationaux. En ce qui concerne la promotion du Riad à Marrakech et de la destination Maroc en général, il a été proposé d’augmenter le budget de l’Office national marocain du tourisme et de modifier ses statuts afin qu’il puisse mieux promouvoir la destination, avec plus de moyens et plus de liberté.

À la découverte de la gastronomie brésilienne

bresil

Les touristes viennent au Brésil pour les carnavals, la samba, le foot ou encore la capoeira. Cependant, lorsqu’ils arrivent au pays, la première chose qui les séduit est la nourriture. La gastronomie brésilienne résulte d’un mélange de cuisines portugaises, africaines et amérindiennes. Elle se résume par un art de métissage dont les ingrédients principaux sont le riz et le haricot rouge, noir ou brun. Ces deux composants se trouvent dans la majorité des plats proposés dans les restaurants. Ils sont servis avec de la farine de manioc, de la viande et des légumes. Le pays en dispose une grande variété à savoir les courgettes, les choux, les gombos, les potirons et les bananes plantains.

Les principaux plats locaux

Les touristes auront souvent l’occasion de goûter au Feijoada lors de leurs vacances Brésil puisque c’est le plat national. Ce dernier est cuisiné avec du haricot cuit, des saucisses ou de la viande de bœuf fumée et quelques pièces de porc, préparées comme une choucroute. Il est assaisonné avec de l’ail et de l’oignon. Certains restaurants proposent également la feijoada avec de la farine de manioc, des oranges et des légumes. Par ailleurs, le mineira est un plat typique, toujours à base de haricot purée, ajouté à du riz, des côtelettes de porc, du chou vert, des couennes rôties ainsi que des bananes panées. Le barreado est un autre repas peu connu, mais très alléchant. Il s’agit de viande de bœuf mijotée pendant 20 h. Elle est ensuite mélangée avec de la farine de manioc, de la banane ainsi que de l’orange. Le tout donne un goût succulent. En outre, les Brésiliens apprécient beaucoup le churrasco, un barbecue conçu avec de grandes portions de viande de bœuf et cuit à la broche. À part cela, les touristes dégusteront les petits délices comme les truffes aux chocolats ou au coco, les flans et les crèmes de coco.

Les boissons

Il est déconseillé de boire l’eau du robinet en Brésil. Il faut plutôt opter pour ceux en bouteille. Quant aux boissons, les routards trouveront un peu partout du café appelé « cafezinho ». Par ailleurs, le « guarana » est un soda conçu avec le « guarana », un fruit amazonien. Il y a également le « guarana empô ».Ce jus est connu pour son apport en énergie. En outre, le « maté » a un caractère tonifiant et équilibrant. Il est préparé avec de l’Ilexparaguariensis, une infusion qui sert de tisane. Ce dernier peut être préparé lorsque l’herbe est verte et séchée, on l’appelle le « maté de chimarao ». Les globe-trotters peuvent également opter pour le « cha maté ». Dans ce cas, l’herbe est grillée. D’autre part, les Brésiliens apprécient particulièrement leur jus de fruit. Les touristes peuvent boiredu jus de noix de cajou, d’orange, de goyave, de maracuja, de cupuaçu, de cajà ou encore de maïs vert..