Comment éviter les pièges que l’on peut rencontrer pendant un trekking au Maroc ?

Voyage-Trek-et-randonnee

Le trekking au Maroc, ou dans une autre région du monde, est une activité intéressante et pleine de bienfaits, toutefois ce n’est pas une activité sans risques. Chaque région apporte son lot de risques et vous devriez être préparés à faire face à tout cela. En vous lançant par exemple dans un trekking dans la jungle avec Aventure Berbere, vous devez vous attendre à rencontrer des bêtes sauvages. Sachez qu’elles ont peur de vous comme vous avez peur d’elles, sinon plus. Toutefois le risque de les rencontrer n’est pas aussi élevé que cela puisqu’elles dorment pendant la journée et sortent se nourrir dans la nuit. En tout cas pour la plupart d’entre elles. Les moustiques par contre n’ont pas d’heures pour sortir, ils seront vos principaux compagnons durant le voyage dans la jungle. Le mieux est de vous procurer une pommade contre les moustiques et de vous assurer d’avoir vos vaccins à jour et le bon antipaludéen, dépendamment de la zone dans laquelle vous vous rendez.

Vous pourrez également croiser des serpents sur votre chemin, certains peuvent se montrer dangereux, alors ayez toujours de l’aspivenin sur vous afin de prévenir en cas de morsure. Si vous avez des blessures, même très petites, soignez-les, de cette façon l’humidité qui règne ne les fera pas s’infecter. Le trekking au Maroc ou ailleurs, est avant tout un mode de vie, il faut avoir quelques astuces qui vous permettront de vous épanouir durant cette activité et d’éviter les pièges du quotidien. Dans le désert par exemple, ce n’est pas la peine d’emporter une éponge avec vous, puisque le sable nettoie assez bien la vaisselle. Quand vous manquez d’eau pour prendre un bain, servez-vous de lingettes présavonnées, elles vous permettent de faire une petite toilette efficace.

Évitez les eaux stagnantes, que ce soit pour vous-même ou pour votre linge, emportez des flacons de gel désinfectant pour garder vos mains toujours propres. L’un des éléments à ne pas négliger est de faire ses besoins. En vous rendant dans les zones particulièrement froides, souvenez-vous que contrairement à ce que la croyance populaire colporte, le whisky ne réchauffe pas puisqu’il dilate les vaisseaux sanguins et glace un peu plus. Si vous comptez faire votre trekking au Maroc au sommet des massifs de l’Atlas, souvenez que dans ces zones il est préférable de disposer d’un réchaud à alcool à la place d’un réchaud à gaz que vous aurez du mal à allumer.