Le parc national du Mercantour : Un paradis pour les amoureux de la nature

Parc national du Mercantour

Envie d’une petite escapade au cœur de la nature et de passer des vacances inoubliables ? Le massif du Mercantour reste la destination à privilégier. Il se trouve dans l’extrême sud-est de la France. Il est adossé à la frontière du Piémont italien. Il s’agit du dernier promontoire de l’arc alpin au sud, avant sa plongée dans la mer Méditerranée. Son sommet n’est autre que Gélas, culminant à plus de 3 143 m d’altitude. Son climat se caractérise par des hivers doux et des étés chauds. En hiver, la température moyenne avoisine les 5°C. En revanche, l’été est chaud et précoce. En automne, il y a beaucoup de précipitations avec plus de 1 000 mm/an.Ces averses sont assez violentes et provoquent parfois des dégâts conséquents comme des glissements de terrain.

Réglementations dans le parc national du Mercantour

Avant de pouvoir s’aventurer au cœur du parc national du Mercantour, il est essentiel d’en savoir un peu plus sur la réglementation de ce sanctuaire naturel. Voici entre autres quelques principales règles à connaître. Tout d’abord, il est formellement proscrit de camper dans une tente, un camping-car, une caravane, une tente de toit ou tout autre abri. Afin d’éviter les incendies, les dégradations du sol et de la végétation, les feux sont aussi interdits. Le bivouac est autorisé entre 19 h et 9 h, à environ 1 h de marche à l’intérieur des limites du parc ou du dernier accès automobile. L’utilisation d’un réchaud de randonnée est possible dans le cadre d’un bivouac, à condition de se trouver à plus de 200 m des limites des bois et forêts.

Le parc national du Mercantour : Rencontre avec une faune prospère

Le parc national du Mercantour abrite une faune d’une richesse impressionnante. Les globe-trotters pourront notamment y observer 25 espèces de reptiles et d’amphibiens comme des couleuvres vertes et jaunes ainsi des grenouilles rousses ou encore des lézards des souches.Son entomofaune est également d’une variété étonnante. Près 10 000 espèces d’insectes y sont répertoriées, à l’instar du papillon Petit Apollon ou Phoebus et du Machaon ou Grand porte-queue. Mis à part cela, 101 espèces de mammifères cohabitent sur le massif du Mercantour. Durant une randonnée dans le parc, les vacanciers rencontreront des chamois, des bouquetins, des marmottes, des loups, des chauves-souris et bien d’autres.

Le parc national du Mercantour : Une avifaune riche et variée

Pour ceux qui ne le savent pas, le parc national du Mercantour est une adresse de choix pour les ornithologues en quête d’un voyage aventure et découverte. En effet, c’est un véritable havre de paix pour environ 155 espèces d’oiseaux nicheurs, migrateurs et occasionnels. Par exemple, il y a le faucon pèlerin, l’aigle royal, la perdrix bartavelle, la chouette hulotte, le Chocard à bec jaune et plus encore. Toutefois, parmi les plus populaires, le gypaète barbu et le tétras-lyre sont les stars. Le premier est un vautour de 2,80 m d’envergure. Quant au second, il s’agit d’un gallinacé avec une somptueuse livrée noire et une queue en forme de lyre, d’où son nom.