Plaisirs nature – Le Loir

Situé aux confins méridionaux du département de la Sarthe, le Pays Fléchois vit au rythme du Loir, qui en a profondément marqué le paysage. La rivière y serpente d’est en ouest, au coeur d’une large plaine qu’elle a progressivement façonnée, repoussant ainsi au loin des coteaux richement boisés.

Le Pays Fléchois se situe à la frontière des anciens comtés du Maine et de l’Anjou, autrefois source d’incessants conflits qui opposaient ces deux puissances. La ville prend son essor avec la construction d’une forteresse sur la rive nord du Loir, site stratégique et facilement inondable et dont le donjon, planté dans les eaux du Loir, se dresse face à celui de Durtal, place forte adverse. Le Loir sert alors de protection naturelle face aux assaillants potentiels. Ce dispositif sera d’ailleurs renforcé au XVIe siècle par un mur d’enceinte, aujourd’hui détruit à l’exception d’une tour, rue des Fossés.

Autre élément étroitement lié au Loir : les moulins qui étaient particulièrement nombreux dans le Pays Fléchois. Le Loir et les nombreux cours d’eau qui l’alimentent expliquent la prédominance des moulins hydrauliques. Très souvent, ils dépendaient d’une seigneurie au Moyen Age et ont été remaniés et agrandis aux XIXe et XXe siècles, comme celui des Navrans, qui produisit du papier de 1843 aux années 1953.

A La Flèche, deux moulins se partageaient l’activité sur le Loir devant le Port Luneau : le moulin Poil-de-Reux et les Grands-Moulins-Le-Roy. A proximité, d’autres moulins exploitaient le courant des douves du château. Une tannerie fut également aménagée (les établissements Willekens dont une partie des bâtiments fait face au restaurant le Moulin des Quatre Saisons) sur le site au XIXe siècle, transformant considérablement la configuration du quartier.